les gros oeuvres, c’est quoi ?

les gros oeuvres, c’est quoi ?

Le gros œuvre est certainement l’étape la plus importante pour la réalisation des travaux de construction de votre maison. En effet, il désigne la base de l’ossature et constitue l’élément clé garantissant la stabilité et la pérennité de l’infrastructure. C’est lui qui a pour rôle de maintenir l’ensemble de la construction. Si vous souhaitez tout savoir sur le gros œuvre, cet article fait justement le point.

Tour d’horizon sur les généralités du gros œuvre

Le gros œuvre est par définition l’ensemble des travaux visant à soutenir le bâtiment tout en lui assurant solidité et stabilité. Il englobe non seulement les travaux relatifs à la maison tels que la toiture, la charpente ou encore l’élévation des murs. Mais aussi, il concerne les travaux destinés à garantir la fiabilité de la structure comme les travaux de terrassement, de soubassement et de fondations. En outre, le gros œuvre se rapporte aussi aux éléments de fermeture, d’étanchéité et de couverture du bâtiment à savoir les portes, les fenêtres et la couverture de toit. Ainsi, son rôle est de permettre au bâtiment de faire face à toutes les épreuves notamment les intempéries, les catastrophes naturelles voire même son propre charge. Par ailleurs, il faut savoir que le terme « gros œuvre » découle du fait que les travaux seront réalisés par un artisan professionnel connu sous l’appellation de « maître d’œuvre ». Ensuite, tout intervenant sur ce type de chantier est mandaté par le maître d’ouvrage, et ce, par le biais d’un contrat d’entreprise. Et une fois le gros œuvre terminé, il y a les travaux de second œuvre qui regroupe les opérations destinées à rendre viable et sain le lieu d’habitation comme les travaux d’isolation, de plomberie, d’électricité, de chauffage et de cloisonnement.

Zoom sur les principaux travaux de gros œuvre

Comme relater précédemment, le gros œuvre comprend tout un tas de travaux en l’occurrence de terrassement, de fondations et d’assainissement. En ce qui concerne les travaux de terrassement, ils consistent à préparer le terrain visant à accueillir la construction. Durant l’intervention, plusieurs étapes sont à respecter dont le piquetage, l’évacuation des eaux, le décapage, la création des accès, les fouilles en tranchées et enfin le remblaiement. Quant aux travaux de fondations, ils permettent de fixer la structure sur le terrain. Pour ce faire, il faudra commencer par étudier le sol afin de pouvoir sélectionner la fondation la mieux adaptée. En général, il existe trois principaux types de fondations : fondations superficielles, semi-profondes et celles profondes. En fonction de la fondation choisie, il faudra creuser des tranchées et y insérer des tiges de fer avant de faire couler une semelle en béton. Pour finir, les travaux d’assainissement permettent de collecter et de stocker les eaux usées de la maison. A ce titre, vous avez le choix entre deux systèmes d’assainissements : l’assainissement collectif et l’assainissement individuel. Le choix diffère en fonction du zonage d’assainissement de la commune où est installé le bâtiment.

Sandrine Collet

Comments are closed.